La prévention du Sida et des maladies sexuellement transmissibles

Comme dans de nombreux pays africains les maladies sexuellement transmissibles restent un sujet tabou. Le silence qui règne autour de ces maladies, et notamment autour du VIH, accroît leur vitesse de propagation.
Si au Sénégal le gouvernement met petit à petit en place une campagne d’information et de dépistage, il faut du temps pour faire évoluer les mentalités et certaines croyances.
En 2009, Kafo’saze a organisé des causeries dans 3 villages de Casamance :
Ebinako, Naffacounda (un quartier de Kafountine) et Boune.
Nous avons été accompagné par Laye Sadio, président de l’ASECNA (association pour les jeunes du quartier de Naffacounda) et à Ebinako de l’infirmier du dispensaire.

Ces causeries avaient plusieurs buts :           
- Informer en mettant des noms de maladie sur des symptômes qui peuvent apparaître bénins et rappeler les conséquences parfois dramatiques de telles maladies. Inciter à consulter en rappelant que grand nombre de ces maladies sont curables.
- Inciter au dépistage. Le gouvernement sénégalais œuvre pour faciliter l’accès au dépistage
- Inciter à la prévention  en préconisant l’usage de préservatifs masculins et féminins et en énonçant certains comportements à risques (rasages des crânes sans changer de lames de rasoir…)
- Développer la parole autour de la sexualité et de ses risques, sujets qui restent tabous même chez les jeunes et permettre à chacun de s’exprimer et de s’informer.

 

A la suite de l’exposé, des ateliers féminins et masculins étaient formés pour détailler la manipulation de préservatifs. Dans ces cercles les langues se déliaient et permettaient à chacun d’aborder les sujets qui le préoccupaient. Ce furent des moments pleins de complicité, de rires et de petits secrets partagés (notamment chez les filles)…Ces discussions nous ont également permis de mieux appréhender le poids de leur religion et coutumes dans certaines pratiques, leurs soucis et leurs espérances. Nous pourrons ainsi affiner nos prochaines interventions.
Ces moments partagés ont été très plaisants car basés sur la convivialité, la confiance et le partage de leur vision des choses et de la nôtre.

Les préservatifs
Nous remercions Mesdames Sylvie Mouton et Claude Huraux de Nyons qui ont fait don de 700 préservatifs à Kafo Saze.
Ces préservatifs ont été pour une part distribués lors des journées de sensibilisation aux Infections Sexuellement Transmissibles (IST) et pour une autre part donnés aux comités de santé des cases de santé de Boune Kailo et Touba tranquille
Les comités délèguent aux Assistants de Santé Communautaire (ASC) la charge de vendre ces préservatifs à un prix modique à la population. L’argent récolté par ces ventes permet ainsi au comité de santé de racheter par la suite d’autres préservatifs.
Volontairement, Kafo Saze a choisi de laisser des préservatifs dans les cases de santé de villages ou d’îlots très isolés dans lesquels les habitants n’ ont pas d’autres possibilités de lieux d’ achat  que la case de santé.
L’association accepte toujours très volontiers les dons ! Merci




Association Kafo'Saze - 2 ter, rue de Provence - 30650 Saze - France
Tél. : 00 33 (0)4 90 26 95 05 - www.kafosaze.fr - Email : kafosaze@gmail.com